La Suspension : Suspension Hydropneumatique

La DS 19 donne l’occasion d’examiner un dispositif où on ne fait plus appel au métal pour absorber les déformations de la route.




En effet, ici, l’élément élastique est l’air comprimé ce qui autorise une plus grande flexibilité que le métal.




Ainsi, l’élément élastique est une masse d’air - plus exactement d’azote - enfermée dans une sphère (voir ci-contre) et dont le volume peut varier puisque cette sphère est partagée en deux par une membrane élastique.

Dans la demi sphère qui ne contient pas l’air de suspension, se trouve un liquide - théoriquement incompressible - qui peut être mis en mouvement par un piston relié au bras supportant la roue.

Lorsque celle-ci monte, le piston prend appui sur le liquide et ce dernier presse sur la membrane élastique. L’air est ainsi comprimé et se détendra une fois l’obstacle passé.


On retiendra que le premier véhicule équipé de cette suspension hydropneumatique fut la 6-H en 1954 (Traction 15-Six-H). Seul l’essieu arrière en est équipé. Mais le premier véhicule de grande série équipée d’une suspension hydropneumatique sera la Citroën DS 19 présentée au salon de Paris 1955.


Rubrique : La Suspension.

6166 lectures - Dernière mise à jour le mardi 15 mai 2007



Galerie d'images ou de photos

Traction Avant en position haute
Taille : 800 X 600 | Poids : 61.4 ko





DANS LA MÊME RUBRIQUE