Transmission Automatique : Convertisseur de couple

Après l’embrayage automatique, voici un autre mécanisme de transmission automatique qui permet d’assister le conducteur.


Alors que, dans l’embrayage hydraulique, les ailettes qui mettent l’huile en mouvement sont planes et radiales, dans le convertisseur de couple, ces ailettes sont incurvées à la manière des aubes de turbine.

- Principe

JPG - 30.6 ko
Conv-Couple

L’huile est toujours brassée par la coquille bleue, et envoyée vers la coquille jaune mais le flux est dévié par l’intermédiaire du réacteur vert. Alors que l’embrayage hydraulique transmet le mouvement sans amplifier l’effort, le convertisseur de couple lui, multiplie le couple fourni par le moteur et peut, à lui seul, propulser un véhicule sans l’adjonction d’une boite mécanique.

Toutefois, on préfère dans la plupart des cas, l’accoupler avec une boîte mécanique ayant un très petit nombre de rapports.

- Boite automatique avec convertisseur de couple

Sur cette figure, on distingue, à la partie gauche, l’ensemble embrayage et, à la partie droite, l’ensemble boîte de vitesses.

JPG - 29.1 ko
Ensemble Conv-Couple

En partant de l’extrême gauche, on rencontre tout d’abord le convertisseur de couple avec son réducteur, puis, immédiatement après, un embrayage qui est destiné, en marche sur terrain plat, à empêcher tout patinage d’une des coquilles par rapport à l’autre, ceci afin d’améliorer le rendement de transmission.

Vers la droite, on trouve une boîte à plusieurs rapports qui permet, selon que la voiture circule en plaine ou en montagne, de choisir un rapport plus ou moins démultiplié. Bien entendu, ce passage de vitesses de la boîte mécanique peut d’effectuer de façon automatique grâce à un système de relais.


Rubrique : Transmission Automatique.

9042 lectures - Dernière mise à jour le vendredi 14 janvier 2011







DANS LA MÊME RUBRIQUE