Simca : Simca 1000

La Simca 1000 est une automobile qui est passée, depuis son lancement en octobre 1961, du rôle de véhicule modeste à celui d’une sportive capable de lutter efficacement contre les Porsches 911 dans les courses de côte, et ce bien après sa longue période de fabrication.


Cette petite voiture à la carrosserie carrée et classique à trois volumes, qui se positionne sous l’Aronde P60, est une « tout à l’arrière » dotée d’une suspension à quatre roues indépendantes (ressorts hélicoïdaux à l’arrière et à lames à l’avant) et d’un moteur quatre cylindres longitudinal en porte-à-faux arrière avec une boîte à quatre vitesses synchronisées (licence Porsche).

Ce fut la dernière voiture à recevoir la contribution du bureau d’études Fiat pour sa conception très proche de la Fiat 850. Elle dut très rapidement affronter la rude concurrence de la Renault 8 et la Citroën Ami 6.

Lors de sa présentation, la Simca 1000 obtint le Grand Prix de l’Art et de l’Industrie pour sa ligne élégante due au styliste turinois Mario Revelli de Beaumont. En mars 1962, un joli coupé 1000 dessiné par Bertone en sera dérivée, il prendra une allure nettement plus sportive à partir de juin 1967 en devenant 1200 S.

La Simca 1000 est plutôt à l’aise en ville avec une direction d’une (trop) grande légèreté et un moteur souple. Malgré son gabarit, qui la rend très agile dans la circulation urbaine, de nombreuses familles l’utiliseront sur de grands trajets ! On verra aussi beaucoup la petite Simca dans sa version Auto-école grâce à sa robustesse générale (elle ne sera remplacée que par la Renault 5 au début des années soixante-dix).

- Histoire :

Pour 1963, la puissance du moteur passe de 36 à 40 ch DIN. L’ancien groupe sera récupérée par la 900 qui est une nouvelle version bas de gamme de la 1000. Pour 1966, la nouvelle planche de bord comporte un compteur de vitesses horizontal.

La Simca 1000 est profondément modifiée pour 1969, la direction à vis et galet longtemps critiquée devient à crémaillère, ensuite l’avant est revu avec des phares plus gros, une nouvelle calandre et des clignotants débordants, enfin à l’arrière des feux agrandis et carrés remplacent les précédents de forme ronde. La nouvelle gamme, qui débute avec l’économique Simc’4 (4 CV), est chapeautée par la 1000 Spécial (6 CV). Celle-ci prend la place des anciennes 1000 GL et GLS.

A partir de la 1000 Spécial, la marque développera à partir de 1970 les versions sportives 1000 Rallye, Rallye 1, Rallye 2 et Rallye 3. Du coup, toutes les Simca 1000 héritent d’un carrossage négatif des roues arrière de type 1000 Rallye 1 (roues en V inversé) pour 1973 et d’un tableau de bord à cadrans ronds pour 1975. La petite Simca ne s’éteint qu’en 1978, après un ultime restylage qui apporte des projecteurs rectangulaires, un capot plat et les appellations 1005 (5 CV) et 1006 (6 CV).

La Simca 1000, qui est la dernière voiture française à moteur arrière, attendra 1981 pour être remplacée par la Talbot Samba.


Rubrique : Simca.

2597 lectures - Dernière mise à jour le lundi 25 janvier 2010



Galerie d'images ou de photos

2. 1000 GL
Taille : 600 X 400 | Poids : 122.4 ko

3. 1000 Rallye 2
Taille : 540 X 358 | Poids : 99.6 ko

4.
Taille : 800 X 552 | Poids : 64.1 ko

1.
Taille : 549 X 349 | Poids : 53.7 ko





DANS LA MÊME RUBRIQUE