La Motorisation : Le Moteur et sa Chambre de Combustion

Son rôle est de transformer en énergie utilisable les calories dégagées par la combustion de l’essence.



- Moteur

Ce dessin représente la vue éclatée d’un moteur à quatre cylindres en ligne. Nous avons choisi cette disposition car elle est la plus fréquemment rencontrée sur les voitures européennes.

En allant de la gauche vers la droite, nous avons successivement coupé les deux premiers cylindres. A l’extrême gauche, le piston (1) a, lui aussi, été sélectionné tandis que, dans le cylindre suivant, on trouve un piston entier (2). Le bloc cylindre (3) est couvert à sa partie supérieure par la culasse (4) dans laquelle débouchent les conduits de gaz (5) et l’on remarquera qu’une bougie (6) est également vissée en face de chaque piston.

Remarquons que différents accessoires, dont nous verrons plus tard le rôle, sont fixés sur ce moteur. A la partie supérieure et légèrement à l’arrière-plan, on remarque le carburateur (7). A la droite du moteur, un arbre incliné entraîne le distributeur d’allumage (8) et enfin sur la partie gauche, une courroie actionnée par une poulie à gorge, fixée en bout de vilebrequin fait tourner la génératrice de courant (9) et la pompe à eau (10).


- Chambre de Combustion

Voyons ce qui se passe effectivement à l’intérieur de ce moteur et comment, en brûlant de l’essence, on peut obtenir une puissance que l’on transmettra aux roues. Le dessin ci-contre représente la chambre de combustion limitée à sa partie supérieure par la culasse munie de deux conduits fermés par les soupapes et, à sa partie inférieure, par le piston qui coulisse, dans le cylindre.

Le mélange d’air et d’essence, éminemment inflammable, a été réalisé par le carburateur et, envoyé dans la chambre de combustion par la tubulure que nous distinguons à l’extrême gauche. Emprisonné dans la chambre de combustion dont les soupapes sont fermées, le mélange est enflammé par une étincelle produite par la bougie (en haut, à droite). Tout se passe à ce moment, comme dans le canon d’un fusil. Lorsque le percuteur a allumé la charge : la balle est projetée loin de la culasse par les gaz qui se détendent. Dans notre moteur, le piston joue exactement le même rôle que la balle dans le canon du fusil ; il est violemment poussé vers le bas de notre dessin par la détente des gaz… Cette énergie pourra être transformée grâce à l’embiellage afin de la transmettre vers les roues motrices de la voiture.


Lire la suite : Embiellage et Pistons


Rubrique : La Motorisation.

16799 lectures - Dernière mise à jour le mercredi 4 juillet 2007



Galerie d'images ou de photos

Moteur en étoile 14 cylindres
Taille : 664 X 600 | Poids : 91 ko

Moteur Volkswagen Coccinelle
Taille : 668 X 599 | Poids : 55.9 ko





DANS LA MÊME RUBRIQUE