L’allumage : Avance à dépression

Pour des questions d’économie de carburant, il est possible, lorsque l’on n’exige pas la puissance totale du moteur, d’augmenter légèrement « l’avance à l’allumage ».


Il s’agit de faire éclater l’étincelle un peu plus tôt qu’elle n’apparaîtrait pour un moteur travaillant à pleine charge.


Pour réaliser cette avance, on va faire pivoter légèrement le plateau qui porte le contact à linguets et vis platinées.

Ce plateau tourne sur un chemin de billes et une tige de commande le relie à une membrane à dépression.


L’un des côtés de cette membrane est soumis à la pression atmosphérique tandis que l’autre côté communique, par l’intermédiaire d’un tuyau élastique, avec une prise d’air située en aval du papillon du carburateur.

Lorsque le moteur ne travaille pas à pleine charge une dépression naît dans le collecteur, le plateau pivote, permettant à la came d’attaquer plus tôt le linguet.



Rubrique : L’allumage.

4472 lectures - Dernière mise à jour le mercredi 11 février 2009



Galerie d'images ou de photos

Tête Bosch
Taille : 259 X 336 | Poids : 6.6 ko





DANS LA MÊME RUBRIQUE